VAE

La VAE, Validation des Acquis de l’Expérience, est un dispositif qui permet de faire reconnaître son expérience professionnelle et bénévole pour l’obtention d’une certification professionnelle facilitant l’insertion sur le marché du travail.

Tout travail, salarié ou bénévole, permet à chacun de développer des compétences professionnelles, utiles sur le marché du travail. Le développement de ces compétences est un élément clef pour l’évolution professionnelle de chaque travailleur.

La VAE est donc un dispositif qui permet de faire reconnaître l’acquisition des compétences lors d’une expérience professionnelle par la validation d’une certification professionnelle telle qu’un diplôme d’état, un titre professionnel ou une certification.

La VAE est inscrite dans le code de l’Éducation et dans le code du Travail, elle est devenue un droit :

"Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l'acquisition d'un titre, d'un titre à finalité professionnelle ou d'un certificat de qualification...", quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation.

Sixième Partie "La formation professionnelle tout au long de la vie" Livre IV - Articles L6411-1, L6412-1 et titre II L6421-1 à 4 et L6422-1 à 10
La VAE est organisé par :

Qui peut faire une VAE ?

Toute personne ayant exercé une activité professionnelle et bénévole en relation direct avec la certification visée depuis au moins un an comme :
  • Salarié : CDI, CDD, intérim
  • Non-salarié : professions libérales, agriculteurs, artisans, commerçants, travailleurs indépendants
  • Agents de la fonction public (état, hospitalière et territoriale)
  • Bénévoles
  • Demandeurs d’emploi

Quels sont les critères d’éligibilité à la VAE ?

La durée minimum d’expérience est d’au moins un an en relation direction à celle du titre visé. Il est possible de cumuler plusieurs périodes d’activité pour équivaloir à un an notamment pour les personnes en CDD ou en intérim.

Aucune exigence de titres ou diplômes n’est nécessaire pour entamer une procédure de VAE, il faut prendre en compte que plus l’expérience est longue, moins le niveau de formation initiale compte car c’est l’expérience professionnelle qui comptera le plus.

Quelles sont les étapes d’une VAE ?

1. S’assurer que votre démarche profite à votre projet professionnel

Valoriser son expérience au profit d’un titre nécessite d’être certain de ses objectifs professionnels. Nos équipes d’admission et pédagogiques sont là pour répondre à vos questions et vous accompagner lors d’entretiens individualisés sur votre projet de VAE.

2. Vérifier l’adéquation de votre expérience avec le titre visé

La validation d’un titre par la VAE nécessite de bien voir que le référentiel du titre et le programme du titre coïncident avec votre expérience. Pour votre VAE, il faut vérifier l’adéquation entre le référentiel du titre et de votre expérience.

3. Demander la recevabilité de votre candidature

Dans un premier temps, vous devrez remplir le Livret 1, qui est le livret de demande de recevabilité de votre candidature. Il permet de présenter votre identité, votre parcours professionnel, une analyse synthétique de votre expérience et votre projet professionnel.

4. Rédaction du Livret 2 ou Mémoire VAE

Si votre candidature est recevable, vous êtes invité à rédiger le Mémoire VAE (ou Livret 2) qui est un mémoire qui permet de démontrer vos compétences en mettant en lien le référentiel du titre ainsi que vos missions à travers une analyse didactique de votre expérience professionnelle. Il est possible d’être accompagné pendant cette période par un Consultant VAE qui vous guidera dans la rédaction de votre Mémoire.

5. Remise du Mémoire VAE et préparation de la soutenance devant un jury

Après avoir rédigé votre Mémoire VAE, vous devrez préparer un oral face à un jury. L’objectif est de présenter de manière synthétique votre travail réflexif.

6. Résultat de votre demande de VAE

Le jury peut se prononcer :
  • Pour une validation totale : le candidat obtient le titre ou le diplôme visé dans sa globalité ;
  • Une validation partielle : le jury a jugé que vous aviez acquis qu’une partie des connaissances et des compétences du diplôme et vous invite à suivre une partie des enseignements pour obtenir le diplôme.
  • Pour une validation nulle : le candidat n’obtient rien.

Lorsqu’il décide d’une validation partielle, le jury notifie au candidat les prescriptions à suivre en vue d’une validation totale ultérieure.

Votre demande ?

Contactez-nous via ce formulaire afin que l'on puisse échanger et avancer ensemble sur votre projet.

IONISx partenaire des écoles du Groupe IONIS