Voir les modules
  • Business
  • 21
  • 10h
  • 3-4h
  • En continu
  • Une étude de cas à présenter à l'oral (à distance) (temps estimé de travail : 5 à 7h)

Lire les chiffres de l'entreprise

Cours certifiant
Pour recevoir la certification, vous devez terminer le cours et obtenir au moins 50% de réussite à l’évaluation finale.
250,00€ TTC
Accès illimité
Financement entreprise
500,00€ HT

Dans ce cours, vous découvrirez l’essentiel des chiffres de l’entreprise : comment sont-ils produits ? Quels analyses peut-on en tirer ? Comment s’en servir pour améliorer la performance de l’entreprise ?

Quel que soit votre secteur d’activité, apprenez à vous poser les bonnes questions concernant la santé financière de l’entreprise pour pouvoir mieux gérer vos projets ou vos équipes.

Les points forts

  • Suivre une immersion progressive dans les chiffres de l’entreprise
  • Apprendre comment vos projets contribuent à la richesse de l’entreprise
  • Acquérir les bons reflexes pour un développement sain des projets et de l’entreprise
  • De nombreux exemples concrets

Compétences visées

  • Comprendre la production des données chiffrées de l’entreprise pour savoir les lire et les analyser
  • Identifier les flux, les analyser, distinguer leur nature et leur impact
  • Comprendre la construction du bilan et du compte d’exploitation
  • Analyser la création de valeur dans l’entreprise
  • Passer du compte d’exploitation au prévisionnel de trésorerie, identifier les besoins de financement
  • Evaluer la contribution d’une décision à la rentabilité globale
  • Appréhender les critères de valorisation de l’entreprise

L'équipe pédagogique

Catherine Lott-Vernet

Catherine Lott-Vernet

Consultante en stratégie

Partenaires

ISG

ISG

Masquer la fiche

Lire les chiffres de l'entreprise

Score cours
0/100
0/21
Modules terminés
0%
Score examen
0/100
I

L'approche chiffrée de l’entreprise

Module 130min

Les regards extérieurs

On connaît bien l’entreprise quand on y travaille, mais de nombreux regards externes se portent sur elle. Ils ont besoin eux aussi de la comprendre, pour bien asseoir la relation qu’ils ont ou vont établir avec elle.

Il faut savoir s’adapter à chaque interlocuteur pour lui apporter les informations qui l’intéressent. Qu’attend-t-il de cet échange ? C’est finalement la question qu’on se pose dans un entretien pour affûter ses arguments.

Module 230min

Produire les chiffres et suivre la performance

Les chiffres qui traduisent l’activité de l’entreprise sont produits de manière continue, pas seulement une fois par an pour établir le bilan. Quelles sont les fonctions qui sont responsables de cette production de chiffres ? Certains chiffres ont un caractère confidentiel et sont réservés aux dirigeants. Mais d’autres sont à la disposition des collaborateurs notamment, pour les aider dans le suivi de leur activité. Ils ne viennent pas toujours naturellement à l’intéressé, il faut parfois savoir aller les chercher auprès du bon interlocuteur, et comprendre sous quelle forme ils vont se présenter.

Les chiffres qui témoignent de l’activité de l’entreprise et de sa production de valeur sont produits en continu et organisés selon un certain nombre d’états. Certains sont imposés, d’autres sont librement fixés par l’entreprise. Cela afin de tenir compte de ses particularités et de lui apporter des indications le plus explicite possible. Chaque service, chaque collaborateur va y piocher les informations utiles qui lui permettent de suivre son activité, sa performance et d’identifier les actions à entreprendre pour la redresser ou l’améliorer.

II

Le patrimoine de l’entreprise

Module 330min

Le bilan

Le bilan donne une présentation du patrimoine de l’entreprise et de la manière dont elle le finance.

Il permet d’analyser la structure financière de l’entreprise, et d’indiquer une éventuelle fragilité. Sa lecture apporte des renseignements sur la rigidité ou la souplesse de l’activité et l’indépendance de l’entreprise vis-à-vis de ceux qui lui apportent un soutien financier.

Ce sont des questions à se poser avant d’engager une collaboration avec un nouveau client ou un nouveau fournisseur.

Module 430min

Les investissements

Les investissements traduisent la mise en œuvre de choix souvent stratégiques pour améliorer la performance de l’entreprise.

Les investissements ont un impact long terme et mobilisent des ressources importantes. Il est nécessaire d’en suivre l’économie complète pour bien mesurer leur contribution réelle.

Chaque engagement sur le long terme - l’embauche d’un nouveau profil, la mise en place de nouveaux outils - s’appréhende comme un investissement. Pour bien l’argumenter auprès du décideur, il est important de savoir en appréhender toutes les facettes.

Module 530min

L'équilibre financier au bilan

Le bilan permet d’établir certains indicateurs pour évaluer la santé financière de l’entreprise. Ces indicateurs financiers mesurent l’équilibre entre les actifs de l’entreprise et les modes de financement associés.

Ce rapport se retrouve à tous les niveaux de décisions : comment est financée cette décision ? Va-t-elle introduire un déséquilibre ?

III

La création de richesse par l’entreprise

Module 630min

Le modèle économique de l'entreprise

Où se situe exactement l’apport de valeur de l’entreprise ? Que choisit-elle de sous-traiter ? Prend-t-elle un risque de perdre son savoir-faire spécifique ?

Autant de choix stratégiques qui influencent l’organisation de l’entreprise. Il est intéressant de se donner les moyens de zoomer plus finement sur la construction de valeur de l’entreprise, sur chaque centre de profit pour en percevoir la contribution, et plus finement encore pour approcher celle de chaque produit ou chaque projet.

Module 730min

Le compte d’exploitation étape par étape

Le compte d’exploitation explique les étapes de la construction de valeur réalisée par l’activité de l’entreprise sur une période donnée. Il indique si l’activité dégage suffisamment de richesses pour garder l’outil de production toujours performant et pour rémunérer tous les partenaires financiers. Il indique comment entre deux bilans la société s’est enrichie – ou appauvrit en cas de perte.

Cette lecture par étapes peut être transposée au niveau plus détaillé du projet ou du produit, pour approcher sa contribution à la construction globale de valeur.

IV

L'approche du budget

Module 830min

Le budget projet

Le budget du projet ajoute le volet achat au volet vente apporté par le devis, il construit le rapport combien ça gagne / combien ça coûte.

Le devis matérialise la vente et sert de mini contrat pour signifier l’engagement du client. Il procure sa valeur au projet, crée un référentiel pour le client. En étant détaillé dans les prestations, il doit poser toutes les bases d’une gestion administrative fluide du projet, pour que les énergies se concentrent sur la création de valeur.

Module 930min

Fixer les honoraires

Comment fixe-t-on des honoraires ? Jusqu’où peut-on négocier des honoraires ? La plupart des sociétés de service sont confrontées à ces questions, au moment de valoriser le temps homme des collaborateurs intervenant sur une prestation ou un projet vendu. Car ils doivent couvrir bien plus que ce temps d’intervention. Pour être au clair sur les ordres de grandeur, zoom sur la composition du prix jour.

Module 1030min

Le budget global

Le budget d’une entité combine ses ressources et sa valeur ajoutée ou sa contribution de service avec ses ambitions de pénétration de marché et les objectifs que lui donne son entité d’appartenance. Le budget global s’appuie sur les budgets projet. Il donne le cap, à l’ensemble, aux services, aux projets.

La comparaison budget / réel est au cœur du reporting assuré par chaque service, chaque responsable de projet auprès de la direction générale. Le reporting comporte des indicateurs et des mesures de performance, qui facilitent le pilotage de l’activité, l’identification d’actions pour redresser ou optimiser la situation.

V

La rentabilité

Module 1130min

La rentabilité (1)

Pour bien appréhender la rentabilité de l’entreprise et être capable d’agir sur celle-ci, il faut pouvoir analyser la contribution des différents profils de produits, prestations ou projets qui concrétisent son activité, leur contribution respective au résultat. Cela permet d’avoir une perception réaliste de ce qui est véritablement contributif à la création de valeur pour l’entreprise, et pour son marché.

Module 1230min

La rentabilité (2)

La recherche de la rentabilité est une préoccupation continue. C’est le pilotage du résultat à l’approche de la fin d’une période référente qui incitera à entreprendre des actions court terme pour redresser le résultat.

Mais la rentabilité se réfléchit sur un plus long terme, quitte à nécessiter des actions plus longues à mettre en œuvre, avec des effets induits multiples. Il est utile de considérer les impacts composés de ces actions pour apprécier leur réelle influence sur la rentabilité globale et durable.

VI

Monter un business plan

Module 1330min

Du business plan au business model

L’approche d’une activité ou d’un projet nouveau, d’un investissement, la réorientation d’une business unit avec un business plan revient à considérer ce choix dans toutes ses composantes : stratégiques, en termes d’impact sur les ressources et la structure de fonctionnement et surtout en termes de contribution à la rentabilité. Chaque étape permet de poser et de challenger les hypothèses qui encadrent ce choix.

Le business model concrétise le business plan : il exprime le modèle économique de l’activité et précise les grands équilibres à trouver pour démontrer que l’activité a trouvé son marché.

Module 1430min

La projection du compte d’exploitation pour un business model

Le business model s’appuie sur une projection de l’activité sur 3 ans, pour matérialiser sa montée en puissance, son seuil de rentabilité et identifier les ressources à mobiliser pour réussir. Il traduit en données chiffrées les étapes et les partis pris du business plan. Il donne une lecture standardisée des informations pour un regard extérieur appelé à apporter son soutien financier au projet : l’investisseur ou le décideur si la réflexion porte sur un projet ou un investissement dans l’entreprise.

VII

La trésorerie

Module 1530min

Le prévisionnel de trésorerie

Comment passe-t-on du résultat au cash flow, à la capacité d’autofinancement ? D’une notion comptable à une notion financière ?

C’est le rôle du prévisionnel de trésorerie, qui s’établit à partir du compte d’exploitation, mais en opérant un certain nombre d’ajustements pour s’approcher au plus près de la réalité des flux financiers : ce qui entre et ce qui sort, et surtout à quel moment.

Module 1630min

L'impact des délais de paiement sur la trésorerie

Le décalage entre l’enregistrement d’un flux entrant (revenu) ou sortant (charges) et son impact en trésorerie, son encaissement ou son décaissement vient des délais de paiement. Ils sont négociés avec l’interlocuteur (client ou fournisseur) au moment d’engager la relation et leur impact est très important sur la trésorerie. Un décalage entre le délai négocié et le délai effectif peut être très douloureux pour la trésorerie de l’entreprise.

Module 1730min

La TVA

La TVA est à prendre en compte dans le prévisionnel de trésorerie, bien que n’ayant pas d’impact sur le résultat. Bien comprendre son mécanisme permet de ne pas oublier son incidence sur la trésorerie.

Quelques exemples illustrent les différences entre la TVA collectée, la TVA déductible et la TVA exigible.

Module 1830min

Le BFR

Le besoin en fonds correspond au besoin de financement de l’activité courante, pour faire la jonction entre les décaissements fournisseurs et de fonctionnement et les encaissements correspondant aux produits de l’activité. Agir sur le besoin en fonds de roulement a un impact immédiat sur la trésorerie.

Il faut donc maîtriser ce qui conditionne le besoin en fonds de roulement pour essayer de le gérer : les délais de production, l’irrégularité dans l’activité, les délais de paiement notamment.

VIII

Le financement

Module 1930min

La problématique de financement pour l'entreprise

Quand on dit financement, on pense investissement. C’est en effet un cas qui nécessite de recourir à des soutiens financiers externes, mais il faut aussi évaluer les besoins de l’activité courante en phase de croissance. Les solutions à envisager ne sont pas les mêmes, les critères pris en considération par les partenaires potentiels diffèrent également. Bien les intégrer facilite la mise en place des financements.

Module 2030min

Les modalités d'entrée d'un investisseur

L’entrée d’un investisseur au capital de l’entreprise est une des solutions de financement possible. Cette solution a la mérite d’afficher au bilan de l’entreprise la valorisation sur laquelle l’investisseur adosse son soutien financier. Mais c’est une union plus forte qu’entre une entreprise et un simple prêteur, elle doit apporter des garanties à chacune des deux parties. D’autant plus lorsqu’elle peut aboutir à une cession partielle de l’entreprise au nouvel investisseur et à un transfert de contrôle.

Évaluation 1

FC - T191 - Lire les chiffres de l'entreprise - Cas Georges

Score par module

Temps par module