Voir les modules
  • Droit & Sciences Politiques
  • 30
  • 22h15
  • En continu

Comprendre l'actu

Relayés par les médias, les évènements marquant l’actualité internationale demandent souvent un éclairage historique et géopolitique pour être décryptés. « Comprendre l’Actu » a pour objectif de vous donner les clés pour mieux appréhender et analyser ces sujets d’actualité.

En moins d’une heure, la thématique retenue est traitée sous 3 angles stratégiques : historique, géopolitique et médiatique afin de bien comprendre les tenants, aboutissants et enjeux du sujet.

Nos experts vous proposeront des ressources complémentaires pour vous permettre de poursuivre vos explorations sur le sujet.

L'équipe pédagogique

Anne-Clémentine Larroque

Anne-Clémentine Larroque

Maître de conférence et analyste en géopolitique
Rodolphe Modeste

Rodolphe Modeste

Enseignant en histoire et sciences politiques
Jean-Édouard André

Jean-Édouard André

Enseignant et spécialiste du digital
Masquer la fiche

Comprendre l'actu

Score cours
0/100
0/30
Modules terminés
0%
III

Saison 3

Module 3045min

Le Yémen, une guerre à l’abri des regards

Être tiraillé, le Yémen en a l’habitude. Sous occupation britannique au Nord et ottomane au Sud ; dès 1970 le Yémen devient une république arabe au Sud, et sociale et démocratique au Nord, héritages bicéphales de ses occupants précédents.

La réunification du Yémen n’intervient que progressivement au début des années 90 et s’en suit d’une guerre civile qui n’a jamais vraiment trouvé d’issue.

Depuis 2011 et les printemps arabes, le Yémen fait face à des conflits internes d’une envergure inégalée ayant pour conséquence le gel de ses exportations de pétrole et une politique autoritaire qui impactent au quotidien ses habitants.

La situation est alarmante. 80% de la population a besoin d’assistance humanitaire mais depuis 2015 les journalistes et les humanitaires n’ont plus accès au pays. Al Qaïda dans la Péninsule Arabique a fait du Yémen l’une de ses principales bases arrières, ce qui induit un contexte sécuritaire plus que difficile.

Le Yémen, espoir déchu d’une possible démocratie au Moyen-Orient, est aujourd’hui un véritable état-failli.

Module 2930min

Mars 2017 : Journée internationale des droits des femmes, bilans et perspectives

Simone, Margaret, Roselyne, Ségolène, Elisabeth, Michelle… Nous connaissons toutes ces femmes par leur prénom plus que par leur nom.

C’est le constat qui est fait par de nombreuses associations féministes et de promotion des droits des femmes telles que Les Expertes ou le collectif Georgette Sand que Comprendre l’actu a interviewé pour cet épisode à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes.

Chaque année, et ce depuis 1982 en France, le 8 mars est la journée internationale des droits des femmes. C’est l’occasion pour les médias de mettre les femmes à l’honneur. Toutefois, cela rend d’autant plus flagrante l’invisibilité des femmes en temps normal. En effet, avec une parité en politique toute relative et une présence médiatique limitée - seuls 20% des experts invités sont des femmes - les femmes sont clairement sous-représentées.

Sexisme, sujets dits féminins comme seuls champs d’expertise, stéréotypes de genre, sous-représentation aux fonctions-clé de l’appareil politique, droits économiques différenciés, les femmes du monde connaissent les mêmes difficultés. L’égalité femme-homme est décidément un sujet global !

"N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant." Simone de Beauvoir

Module 2845min

Février 2017 : Liban, un État au carrefour des ondes de choc proche orientales

Crise des médias, flux de migrants incessants et occupations de ses territoires du Sud sur fond de tensions confessionnelles, tel est le quotidien du Liban.

Sa multiculturalité est à la fois sa force et sa faiblesse, tantôt favorisant la dynamique économique du pays, tantôt facteur de conflits violents. En effet, sur son sol coexistent de nombreuses communautés religieuses : chiites, sunnites, chrétiens maronites et druzes, ayant chacune leur représentation politique au gouvernement et leurs médias identitaires.

Occupé par Israël et par les palestiniens, le territoire connait souvent la guerre et est en proie à une insécurité toujours très forte. L’équilibre entre les forces actuelles est précaire. Cela est notamment dû à la présence très ancrée du Hezbollah depuis sa création en 1982 et son soutien au régime de Bachar Al Assad mais également à l’influence grandissante de l’État Islamique sur la zone.

Une pression de toutes parts pour un pays déjà au bord de l’asphyxie.

Module 2745min

Janvier 2017 : Donald Trump, de la farce à la réalité

Le 20 janvier prochain, Donald Trump prendra officiellement la suite de Barack Obama à la présidence des États-Unis en dépit d’un vote populaire en faveur d’Hilary Clinton.

Stupeur et tremblements caractérisent cette élection redessinant le paysage international.

Le clivage Démocrates / Républicains historiquement représentatif de la politique américaine n’est plus si marqué. C’est la volonté d’un changement de paradigme qui domine.

Donald Trump, animal médiatique par excellence, plus concentré sur ses tweets que sur un réel programme électoral, exploite les grands poncifs du populisme. Cela a fonctionné, c’est le candidat anti-système qui est élu à la surprise générale.

Retour sur le traitement médiatique de cette élection avec Célestine Bohlen, ex-journaliste au Washington Post et au New-York Times pour tenter de mieux comprendre ce qui a motivé ce choix.

Module 2645min

Décembre 2016 : Liberté d’expression et de la presse, enjeux et état des lieux

Liberté d’expression et liberté de la presse : enjeux et état des lieux

Le 10 décembre prochain se tient la journée internationale des droits de l’Homme. À cette occasion, nous avons souhaité vous proposer un sujet sur la liberté d’expression et la liberté de la presse.

On dit souvent que celui qui possède l’information a le pouvoir… Affirmé par Edgar Hoover, cet adage est toujours d’actualité. Les derniers évènements en témoignent aisément : la fermeture de la majorité des rédactions en Turquie, la concentration des médias en France, les censures de Facebook et YouTube en Chine…

De la propagande nazie aux régimes totalitaires, du maccarthysme au Watergate ; la maitrise de l’information, de sa collecte à sa diffusion, est un moyen d’influence extrêmement puissant et indispensable à la prise de décision tant pour les gouvernements que pour les citoyens.

Aujourd’hui, le journaliste doit être entendu comme le garant d’une information fiable, indépendante et vraie ce que va pousser la Loi du 14 novembre sur la liberté, la pluralité et l’indépendance des médias. Exercer sa liberté d’expression est devenu un risque dans certains pays où la presse est muselée et où les conditions d’exercices sont très précaires.

Pour aborder cette thématique, nous vous proposons deux entretiens, le premier avec Ambroise Pierre - ancien responsable Afrique chez Reporters Sans Frontières et le second avec Nicolas Krameyer - responsable du programme Libertés chez Amnesty International France.

Module 2545min

Novembre 2016 : Turquie, tournant autoritaire et menace sur l'OTAN ?

Le 4 novembre dernier, nous apprenions le blocage de l’accès à Twitter, Facebook, WhatsApp et YouTube en Turquie.

Pratique liberticide et choquante, le blocage des réseaux sociaux est régulier depuis notamment la tentative de coup d’État de juillet dernier visant le Président Recep Tayyip Erdogan. Les autres médias ne sont pas épargnés, on recense depuis fin juillet la fermeture de 3 agences de presse, 6 chaînes de télévision, 23 stations de radio, 29 maisons d’édition et plus de 50 journaux et magazines.

La Turquie, membre de l’OTAN et stratégiquement située aux portes du Moyen-Orient ne cache plus sa volonté de restaurer sa grandeur et son rayonnement tant au plan local qu’international à l’image de son prédécesseur l’Empire Ottoman.

La Nouvelle Turquie d’Erdogan se veut unie, purifiée des minorités et notamment des kurdes, opposants de toujours. Le parti au pouvoir, issu de la mouvance des frères musulmans encourage l’islamisation de la société malgré une Constitution laïque.

Malgré la guerre à ses frontières syrienne et irakienne, et son autoritarisme politique interne, Erdogan bénéficie toujours du soutien de sa population. À l’international en revanche, l’image se ternit…

Module 2445min

Octobre 2016 : Brexit, l'euroscepticisme britannique a encore frappé !

Dans la nuit du 23 au 24 juin dernier, l’Europe apprenait la décision des britanniques de quitter l’Union Européenne à 51,9% des voix.

Une victoire du Brexit - Britain Exit - qui a surpris les autres pays membres et qui marque indubitablement un tournant dans la construction européenne déjà fragilisée par la crise économique et la crise migratoire.

Eurosceptique de nature, le Royaume-Uni, sous couvert de préserver sa souveraineté, a toujours refusé la tendance européenne fédéraliste en ne rejoignant pas l’espace Schengen, en n’adoptant pas la monnaie unique ou encore en freinant le développement de l’UE en tant que puissance de défense autonome.

Intéressant toutefois de noter que ce vote révèle plusieurs fractures internes au Royaume-Uni.

D’une part une fracture géographique, avec l’Écosse et l’Irlande qui sont tous deux anti-Brexit et qui étudient la possibilité de se séparer du Royaume-Uni pour rejoindre nouveau l’Union Européenne.

D’autre part, une fracture sociétale avec des moins de 50 ans majoritairement favorables au « remain » moins mobilisés que la génération « Thatcher » pro-Brexit qui a fait la différence en se rendant massivement aux urnes pour ce vote. Comme nous l’explique dans cet épisode, Judith Sinnige, journaliste spécialiste du Royaume-Uni chez Courrier International, les médias et plus particulièrement la presse britannique a joué un rôle important dans ce referendum.

Le Brexit fait voler en éclat à la fois les certitudes d’unité européenne et ébranle la cohésion nationale d’un royaume dit uni…

Ainsi, on se demande comment gérer la sortie d’un État de l’Union Européenne, évènement sans précédent, et quel futur se dessine pour la construction européenne ?

II

Saison 2

Module 2345min

Juin 2016 : L'espace, un inconnu stratégique

Depuis décembre 2015, les États-Unis avec leur Space Act ont ouvert la voie à l’appropriation des matières premières issues des corps célestes.

L’extraction et la vente de ces ressources est possible et confirme que l’espace est désormais un environnement à dimension économique forte car exploitable commercialement.

Effectivement, ces dernières années l’espace est devenu un environnement très concurrentiel. De nouveaux acteurs publics comme la Chine ou l’Inde se sont lancés dans la course mais également des acteurs privés comme Elon Musk avec Space X, Jeff Bezos avec Amazon ou encore Charles Branson avec Virgin Galactic.

On se souvient du coude à coude entre l’URSS et les États-Unis durant la Guerre Froide, rivalisant d’ambition, d’innovations et d’images pour asseoir leur supériorité tant technologique que politique à l’international.

La France n’est pas en reste avec son programme Ariane 6 et sa participation à l’Agence Spatiale Européenne. Comme le souligne Jean-Pascal Le Franc, Directeur des Affaires Européennes au sein du CNES interviewé par Anne-Clémentine, elle fait toujours partie des leaders de l’industrie spatiale.

On a marché sur la lune, mais qui marchera sur Mars le premier ?

Module 2245min

Mai 2016 : Nucléaire, des enjeux civils et militaires explosifs

Le 1er avril dernier se déroulait le sommet de la sécurité nucléaire à Washington, occasion supplémentaire pour parler du futur de la planète, tant celui des hommes que celui de l’environnement.

L’arme atomique est au cœur des enjeux militaires et civils depuis les années 40. Instrument de dissuasion depuis la fin de la 2nde Guerre Mondiale, le nucléaire a paradoxalement contribué à ce que la Guerre Froide ne se réchauffe pas.

La gouvernance de la prolifération est assurée depuis par les membres du Conseil de Sécurité de l’ONU, tous détenteurs de l’arme, qui visent à réduire l’arsenal des États membres et à en endiguer l’accès aux autres.

Le nucléaire fait peur, car il n’existe pas à l’heure actuelle de véritable gendarme international de l’atome au niveau civil.

Les accidents ont été nombreux et les risques sont élevés que cela se reproduise. Les centrales en activité, dont certaines se trouvent dans des zones sismiques, sont vétustes et le traitement des déchets est un véritable problème à l’échelle internationale. Et selon certains experts, le nucléaire n’est pas la solution au réchauffement climatique.

Le nucléaire serait-il en train d’exploser ?

Module 2145min

Avril 2016 : Pologne, le régime ultraconservateur qui effraie l’Union Européenne

Chasses aux sorcières contre les journalistes, contrôle des médias, loi anti-avortement, liberté d’expression mise à mal, euro-scepticisme… La Pologne envoie autant de signes qui inquiètent Bruxelles en ce début d’année 2016.

En 1990, à la chute du Mur et après de nombreuses années sous l’influence de puissances étrangères, la Pologne de Lech Walesa prix Nobel de la paix et Président bénéficie enfin d’une légitimité au plan international grâce notamment au soutien de Jean-Paul II.

Intégrée à l’Union Européenne depuis 2004 et membre de l’OTAN, la Pologne est l’un des seuls pays à ne pas connaître de récession économique suite à la crise de 2009. Ultra-dépendante de la Russie au niveau énergétique, proche de la France et de l’Allemagne dans ses relations commerciales, la Pologne peine à réellement trouver sa place dans l’Union Européenne.

Cédant aux sirènes du populisme et à l’influence de ses voisins, elle prend alors un tournant très conservateur en 2015 illustré notamment par la montée de l’extrême droite…

Module 2045min

Mars 2016 : Mexique, un pays émergent face au narcotrafic

Violence, corruption, narcotrafic et immigration clandestine font très souvent les gros titres lorsque l’on parle du Mexique.

Toutefois, le Mexique est au même titre que le Brésil l’un des pays les plus prometteurs du continent sud-américain. En effet, le Mexique fait partie des MINT, les nouveaux pays émergents dont la croissance, la démographie, l’ouverture internationale et le PIB sont en forte hausse.

Le Mexique possède de nombreuses ressources naturelles, telles que le pétrole ou encore le gaz de schiste, ce qui le rend particulièrement incontournable dans les échanges économiques du continent américain.

Véritable jonction entre le Nord et le Sud, tant sur le plan géographique qu’économique, le Mexique est un territoire a très haut potentiel stratégique aussi bien pour les cartels de drogues que pour l’État lui-même.

La lutte contre la corruption et l’insécurité est prioritaire.

Ainsi, comment un pays en émergence peut-il lutter contre les travers endémiques du pays en développement ?

Module 1945min

Février 2016 : Birmanie, la transition démocratique ?

Les résultats des dernières élections législatives de novembre 2015 le confirment, la Birmanie, ex-Myanmar, est officiellement une démocratie depuis l’élection au Parlement d’Aung San Suu Kyi en 2012. Mais, avec ses 135 ethnies dont seulement quelques unes sont véritablement représentées politiquement, la Birmanie reste le terrain de nombreuses tensions ethniques et religieuses et de violation des droits de l’Homme.

Très fractionnée en interne, la Birmanie se donne toutefois les moyens de montrer une meilleure image sur la scène internationale afin d’attirer les investisseurs et se développer économiquement avec d’autres que ses partenaires historiques que sont la Chine ou la Thaïlande.

Cécile Harl, Coordinatrice d’Info Birmanie, nous livre son riche témoignage sur la situation géopolitique, sociale et économique du pays suite à son séjour lors des élections législatives en novembre dernier.

Quelle démocratisation est donc possible en Birmanie ? Quelles sont les perspectives de développement pour une nation birmane ?

Les nécessités d’ouverture vers le monde globalisé se font pressantes et les résultats politiques de novembre 2015 sont prometteurs. Toute la communauté internationale a désormais les yeux rivés vers la Birmanie.

Module 1845min

Janvier 2016 : La Libye post-Kadhafi : du printemps au chaos

Les printemps arabes, qui ont marqué l’année 2011, ont également donné lieu à de complexes situations politiques dans une région du globe déjà particulièrement instable.

Par sa situation géographique la Libye, ancienne colonie italienne, constitue un véritable check-point entre le Moyen-Orient et le Maghreb. Sa large côte méditerranéenne en fait également une formidable porte vers l’Europe.

Le Guide, Mouammar Kadhafi l’a élevée au rang de puissance pétrolière incontestable en permettant une exploitation de ses ressources par de nombreuses entreprises européennes. Mais la population est composée de multiples ethnies qui ont du mal à cohabiter.

De la mort du dictateur en 2011 va résulter une régionalisation du pouvoir. Les katibas, milices locales, occupent les villes stratégiques et imposent leurs règles aux populations locales. Un gouvernement d’union nationale peine à être mis en place depuis 5 ans, malgré une pression internationale et une implication de plus en plus forte de l’ONU sur le sujet.

Aujourd’hui, Daech est bien présent sur le territoire libyen notamment dans la ville de Syrte, et se manifeste avec une prégnance de plus en plus forte et un mode opératoire que désormais nous connaissons bien. Les tout récents attentats de Zliten et Ras Lanouf en sont l’illustration parfaite.

La guerre de Libye aura-t-elle finalement lieu ?

Module 1745min

Décembre 2015 : 2015, le monde face au djihadisme international

Le 13 novembre 2015 la France a connu les attentats les plus meurtriers sur son sol depuis la 2nde Guerre Mondiale.

Les auteurs, des membres actifs de Daech sur le territoire européen, nous montrent bien que dorénavant la menace est internationale et que le Djihad sera mené par delà les frontières. Le terrorisme est véritablement globalisé !

Mais qu’est ce que le terrorisme ? Quels sont les modes d’actions employés ? Comment a-t-il évolué au cours du XXème siècle ?

Aujourd’hui, Israël, la Palestine, l’Algérie, l’Afghanistan, la Syrie, l’Irak sont autant de théâtres dans lesquels évoluent des groupes armés et structurés aux méthodes musclées défendant une vision de l’Islam déformée.

Que ce soit Al Qaeda ou l’État Islamique, le recrutement des combattants est désormais mondialisé. L’objectif sous-jacent : pouvoir être présent en occident et y mener des actions conduisant à l’engagement de forces armées au Moyen-Orient. Internet et notamment Twitter sont les outils privilégiés par les djihadistes pour communiquer leur propagande.

Grégory Philipps, directeur adjoint de la Rédaction de France Info nous livre son analyse sur le traitement médiatique des attentats car informer reste crucial dans ce type de climat tendu.

Module 1645min

Novembre 2015 : COP21, l'état d'urgence climatique à Paris

Depuis 1945 et l’utilisation de l’arme atomique, les consciences se sont réveillées et les ONG ont commencé à s’emparer de la question environnementale, à produire des rapports, à organiser de nombreuses actions et ainsi participer à créer une véritable gouvernance internationale.

L’échec en demi-teinte du protocole de Kyoto avec le retrait de grandes puissances industrielles a fragilisé le socle de la construction d’une véritable coalition globale. Là se trouve tout l’enjeu de cette COP21 maintenue, faire se retrouver sur ces questions de réchauffement climatique à la fois les États, les ONG et la société civile comme le précise Anne-Sophie Novel, journaliste et fondatrice de PlaceToB.

Toutefois, la pertinence de maintenir ce sommet mondial n’est pas sans lien avec les préoccupations sécuritaires actuelles comme nous le précise Julien Bayou, porte-parole d’Europe Écologie Les Verts et citoyen engagé, que nous avons interviewé pour cet épisode. L’état d’urgence ne remet pas en cause l’état d’urgence climatique.

La COP21 peut elle aboutir à la signature de cet accord cadre mondial tant attendu pour endiguer le dérèglement climatique ?

Module 1545min

Octobre 2015 : L'UE face à la crise des migrants

Depuis toujours les populations se déplacent, que ce soit pour des raisons économiques, climatiques, politiques ou pour fuir la guerre.

L’Union Européenne est un territoire très convoité. En 2014, plus de 625 000 demandes d’asiles ont été formulées dans les différents pays d’accueil et 350 000 personnes sont entrées illégalement dans l’espace Schengen.

Migrants, réfugiés, clandestins qui sont ces personnes qui tentent par tous les moyens de rejoindre le continent européen ?

Avec FRONTEX, l’Europe marque sa volonté d’un effort global de contrôle à l’extérieur de ses frontières mais quelle est sa véritable capacité à harmoniser sa politique d’immigration ?

Ces vagues de migrants qui submergent les côtes européennes révèlent des gouvernements dépassés par cet afflux constant de personnes à leurs portes. Ce constat consternant réveille les consciences des citoyens qui à leur niveau s’organisent et proposent des solutions d’accueil comme le programme CALM.

Retrouvez les témoignages poignants de Kani, 23 ans, réfugié politique syrien et demandeur d’asile et de Faouad, 19 ans, français d’origine afghane qui ont tous deux décidé de rejoindre la France illégalement.

Module 1445min

Septembre 2015 : La Chine a-t-elle des pieds d'argile ?

Sortie d’un isolement certain depuis quelques dizaines d’années, la Chine n’est toutefois pas encore une puissance globale. Héritage de décennies de maoïsme puis de communisme, la Chine malgré une croissance positive connaît un ralentissement notable.

Son fonctionnement inédit couple un système économique mondialisé à un communisme étatique. La Chine constitue un véritable paradoxe entre capitalisme effréné et ouverture démocratique très limitée.

Membre de l’ONU et du G20, la Chine fait également partie de nombreuses organisations commerciales régionales et est le 1er exportateur mondial. Cette omniprésence sur la scène économique internationale est à relativiser car la Chine peine encore à s’imposer comme étant une puissance financière d’envergure.

Plusieurs mouvements pro-démocratiques sont en marche en Chine et notamment à Hong Kong où les militants restent actifs. Malgré cela la Chine travaille son soft power qui est lui aussi en expansion et notamment en Afrique.

La censure est toujours très présente alors qu’internet devient le média privilégié pour dénoncer la corruption, les inégalités, la répression et les scandales financiers.

Comment la Chine de Xi Jinping peut-elle faire face à ses nouveaux défis économiques, politiques et sociaux ?

I

Saison 1

Module 1345min

Juin 2015 : L'Arctique, la ruée vers le Grand Nord

L’Arctique, après avoir longtemps fasciné les hommes en quête d’aventure, fait dorénavant l’objet de nombreuses convoitises.

Ses 33 millions de km2 de banquises qui pourtant s’amenuisent chaque année sont devenus l’un des enjeux majeurs de ces dernières décennies. Le fort potentiel énergétique de la zone en fait une véritable interface à la croisée des intérêts de ses voisins les plus proches tels que la Russie ou les Etats-Unis.

Mais savez-vous quand a été découvert le Pôle Nord et qui l’a découvert ? Qui détient aujourd’hui une véritable souveraineté d’exploitation du territoire arctique ? Constitue-il une zone de coopération internationale ?

La préoccupation relative au réchauffement climatique s’ajoute aux nombreuses considérations stratégiques tant au niveau géographique, scientifique, qu’économique.

Découvrez cette partie du monde encore méconnue et pourtant si importante dans l’écriture de notre futur.

Module 1245min

Mai 2015 : Boko Haram

Boko Aram qui signifie, « Le blanc- sa culture est impure » occupe régulièrement l’espace médiatique depuis 2002. On se souvient du hashtag de contestation #BringBackOurGirls suite à l’enlèvement de 250 lycéennes l’année dernière.

Salafiste, islamiste et djihadiste, la secte Boko Aram constitue une véritable organisation politique et idéologique qui impose la charia dans les régions entières qu’elle occupe au Nord du Nigeria.

Le Nigeria en proie à de nombreuses tensions ethniques et religieuses reste pourtant l’une, voire la plus grande puissance économique africaine notamment grâce au pétrole.

La récente allégeance à Daesh de Boko Aram confirme sa stratégie d’internationalisation entamée depuis 2009 notamment grâce à son extension vers le Tchad, le Cameroun, le NIger et même le Mali avec son envoi de troupe en soutien au MUJAO.

La France est engagée pour lutter contre Boko Aram dans la mission Barkhane et vient en soutien aux pays voisins qui tentent d’endiguer les volontés expansionnistes des terroristes au niveau régional.

Module 1145min

Avril 2015 : La Russie de Poutine

Depuis 2000, Vladimir Poutine, ancien membre du KGB, est à la tête de la Fédération de Russie.

Il restaure, suite à la Guerre Froide et à la présidence de Boris Eltsine, un modèle économique, social et politique qu’on peut qualifié de néo-soviétisme. Il s’attache à revaloriser la puissance russe tant au niveau national et régional qu’international.

Riche en hydrocarbures, la Russie en a fait la clé de voûte de son économie, en devenant ainsi le premier fournisseur de gaz de l’Union Européenne.

A l’instar du Stalinisme et du Léninisme, nous pouvons désormais parler de Poutinisme.

Mais quel est l’impact de la politique sociale de Poutine sur les russes ? Avec l’interview d’Anne Lazar, neurologue ayant effectué une mission en Russie, réalisée par Anne-Clémentine Larroque vous aurez un aperçu de l’état du système de santé russe.

L’ouverture à certains standards occidentaux, l’accès aux réseaux sociaux et le développement de médias indépendant ne reflète pas une liberté d’expression si forte. Constamment sanctionnés juridiquement le médias d’opposition existent péniblement tant l’information reste contrôlée par l’État notamment avec les « blogueurs du Kremlin ».

Module 1045min

Mars 2015 : La Corée du Nord, le dernier Etat totalitaire

La Corée du Nord fascine autant qu’elle effraie !

Elle fait régulièrement la une de l’actu notamment pour ses provocations envers ses voisins, sa relation étroite avec la Russie, ses essais nucléaires à répétition et son armée impressionnante de discipline.

Le film de James Franco et Seth Rogen « The interview », qui parodie le régime nord-coréen, illustre la vision qu’ont les occidentaux du pays. Sony, producteur du film, ayant fait l’objet d’un piratage de grande ampleur juste avant sa sortie a décidé de faire profil bas et de limiter sa diffusion.

Les enjeux diplomatiques sont forts pour cet ennemi historique de la liberté d’expression.

Jean-Christophe Brisard, journaliste grand reporter interviewé par Anne-Clémentine Larroque vous livrera son expérience après une visite dans le pays, des propos rares.

Module 945min

Février 2015 : La Grèce face à son destin européen

En Europe, la Grèce fait figure de maillon faible. En proie à des problèmes structurels et monétaires persistants, la Grèce, et plus encore le peuple Grec, a manifesté sa volonté de sortir de cette crise le 15 janvier 2015 en élisant le partie de la gauche radicale fondé en 2004, Syriza.

La Grèce, berceau de la philosophie politique et de la démocratie a traversé des épisodes politiques houleux. Après une dictature militaire, le régime des colonels, qui prend fin en 1974 avec la Guerre qui l’opposera à la Turquie à Chypre, la Grèce a du mal à se départir de la forte influence des Etats-Unis pendant la Guerre Froide.

L’alternance politique qui suivra ne parviendra pas à résoudre ses problèmes structurels et son endettement toujours très fort. La vocation européenne de la Grèce est mitigée. Faisant partie de la zone euro mais refusant de s’aligner sur les décisions stratégiques européennes telles que la guerre des Balkans, en Irak ou encore en Afghanistan, la Grèce se marginalise des autres pays européens.

Aujourd’hui, une opération de sauvetage d’envergure est en cours. Le FMI, la BCE et l’Union Européenne ont lancé un grand plan pour éviter la banqueroute du pays. La population a officialisé son rejet de la politique d’austérité en plaçant la gauche au pouvoir. Le taux de croissance remonte depuis 2014 et l’intégrité de la zone euro est un enjeu qui engage la communauté internationale. Sa sortie de la zone euro n’est donc pas envisagée malgré l’ancrage anti-système de Syriza.

L’absence de pluralisme de la presse en dépit d’une abondance de médias reflète le passé de la Grèce marqué par des gouvernements successifs radicaux. La fermeture de la radio et de la chaine de télévision publiques en est un exemple et Alexis Tsipras a promis leur réouverture. Une réouverture médiatique qui illustre cette volonté de faire table rase de ce passé. Le choix des grecs d’élire ce type de parti à ce moment si crucial ne sera pas sans conséquence. Le peuple grec prend son destin en main et ce dernier restera pour l’instant européen.

Module 845min

Janvier 2015 : Cuba/USA, un réchauffement diplomatique historique

Le 17 décembre 2014 marque le dégel tant attendu des relations entre Cuba et les États-Unis. En effet, depuis 1959 et l’arrivée de Fidel Castro au pouvoir, l’île souffre d’un blocus américain fort et cristallisé par la crise des missiles de 1962.

Isolée, Cuba développe des relations économiques et idéologiques très solides avec l’URSS communiste qui se poursuivront après sa chute et jusqu’à aujourd’hui. Dépendante de la Russie à de nombreux niveaux, Cuba peine à diversifier ses activités économiques. Malgré un Indice de Développement Humain fort et en croissance en comparaison à ses voisins d’Amérique Latine, Cuba n’accuse pas encore une véritable ouverture idéologique.

Le rapprochement et la reprise du dialogue entre Obama et Castro se matérialisent par de nombreuses actions lourdes de sens avec notamment la libération de prisonniers dissidents au régime et la levée des restrictions sur les technologies des telecom. La liberté de la presse et la libéralisation d’internet à Cuba sont très attendues par la population qui est par ailleurs satisfaite de ce réchauffement, toutefois très circonstancié.

Ce mois-ci dans la partie média, retrouvez l’interview de Thomas Cantaloube, journaliste chez Mediapart.

Module 745min

Décembre 2014 : Israël-Palestine, une paix impossible ?

Le 2 décembre la France s’est prononcée sur le statut de la Palestine. Ayant déjà le statut d’État observateur à l’ONU depuis 2012, l’Assemblée Nationale vient de voter en faveur de la reconnaissance de l’État de Palestine dans un contexte particulièrement tendu au Moyen-Orient.

Le conflit israélo-palestinien fait très régulièrement la une de l’actu depuis plus de 50 ans. Théâtre d’affrontements politico-religieux depuis sa création, ce territoire central et stratégique reste en proie à une instabilité chronique. Les dirigeants successifs des deux États n’ont jamais réussi à imposer une paix durable et à trouver un accord sur un partage du territoire pouvant contenter toutes les populations en présence malgré les appels à la médiation de la communauté internationale.

La situation en Israël-Palestine résulte de multiples tentatives de résolution d’un conflit de plus en plus multiforme. En marge, se développe toutefois une véritable industrie culturelle et Israël s’impose comme étant la nouvelle Silicon Valley, porteuse d’innovation et d’ouverture.

Pour mieux appréhender ce sujet complexe et délicat, nos experts vous proposent de revenir sur la genèse du conflit et ses évolutions mais également de faire un état des lieux de la situation actuelle.

Module 645min

Novembre 2014 : Brésil, les contradictions d'une puissance émergente

Quand on parle du Brésil, la plupart des gens pensent au football, aux plages de sable fin d’Ipanema et au poumon du monde qu’est la forêt amazonienne. Mais le Brésil c’est aussi l’un des pays ayant le plus fort taux de croissance annuel, une puissance régionale avec de grandes ambitions, un territoire immense pourvu de nombreuses ressources naturelles…

Ayant connu une longue période de dictature militaire, avec le Président Lula, puis la Présidente Rousseff tout juste réélue, le Brésil s’engage vers une transition nécessaire notamment au niveau de la compétitivité économique. Toutefois, des freins à cette évolution perdurent. Un indice de développement humain faible et des médias encore bien verrouillés viennent assombrir le bilan de ces 15 dernières années.

Module 545min

Octobre 2014 : L'État islamique en Irak

Depuis l’été 2014, les violences et provocations des leaders du l’Etat Islamique se sont accrues, ce qui a finalement conduit la communauté internationale à s’engager dans cette zone très instable du Moyen-orient.

Ces instabilités ne sont par récentes et sont le fruit de tensions communautaires, religieuses et territoriales anciennes.

Mais comment cela s’organise-t-il aujourd’hui ? Par quels moyens l’Etat Islamique tente de s’imposer en Irak ? Quelles conséquences pour ses voisins en proie à de fortes insurrections et guerres civiles en interne ?

Module 445min

Septembre 2014 : Epidémies et gouvernance mondiale de la santé

Nos experts reviennent sur les aspects géopolitiques, historiques et médiatiques de la crise Ebola dans CE numéro sur les épidémies et la gouvernance mondiale de la santé.

Module 345min

Juillet 2014 : La politique étrangère de Barack Obama

Ses deux mandats ont été marqués par une intense actualité internationale. Le monde multipolaire induit une nouvelle donne et a fait émerger de nouveaux enjeux diplomatiques.

L’hégémonie américaine telle qu’elle s’exerce depuis quelques décennies a été mise à mal.

En quoi Barack Obama se positionne-t-il en rupture par rapport à la politique de George W. Bush ? Quelles orientations définissent désormais la politique étrangère américaine ?

Module 245min

Juin 2014 : La Guerre d'Afghanistan

Le 14 juin 2014 ont eu lieu le second tour des élections présidentielles en Afghanistan, le Président sortant Hamid Karzaï va céder sa place après plus de 12 ans d’exercice.

Sujet de haute controverse ses élections, s’ajoutent à un agenda interne mouvementé, notamment marqué par le retrait des troupes américaines de combat prévu pour la fin de l’année avant un retrait quasi total fin 2016. Cette transition est capitale pour l’Afghanistan qui pourrait trouver ici l’opportunité de relever un véritable défi sécuritaire à savoir stopper les violences intèrieures et ainsi reconstruire des institutions pouvant permettre un meilleur développement économique du pays.

Module 145min

Mai 2014 : L'annexion russe de la Crimée

Depuis le 21 mars 2014 la Crimée est officiellement rattachée à la Russie.

Découvrez d’où vient cet attachement de la part de la Russie à cette région avec le concept d’”étranger proche”, quels sont les enjeux stratégiques et économiques sous-jacents à cette annexion et comment s’organisent les médias russes en Russie et dans leurs communications vers le reste du monde.

Score par module

Temps par module